immolande

Peut on prolonger la durée d’un prêt relais ?

Un prêt relais est un prêt à court terme issu des crédits immobiliers, qui vous permet d’acheter un bien immobilier neuf avant de revendre le vôtre. Vous avez alors un délai d’un an reconductible une fois pour rembourser ce prêt et vendre votre bien. Que se passe-t-il lorsqu’une vente n’est pas conclue à la fin du relais ?

Prêts relais : comment ça marche ?

Le somme de prêt relais dérive de la valeur évaluée de votre patrimoine actuel. Votre banque tiendra 60 à 80 % de ce montant pour mesurer combien elle acceptera de vous prêter. C’est une mesure de sécurité tant pour elle que pour vous, qui devrez rembourser intégralement le crédit au bout d’un an, deux ans en cas de renouvellement.

Les deux formes de prêt relais 

Il existe 2 formes de prêts relais. Dans le cas où la vente de votre propriété actuelle vous permet de couvrir entièrement l’achat de votre nouvelle propriété (qu’elle augmente ou non votre épargne), alors un prêt sec est spécifié. Vous restituez l’assurance emprunteur et les intérêts durant la période de relais, et lorsque votre propriété est vendue, vous remboursez intégralement le prêt.

Par contre, si la cession de votre propriété ne vous donne pas la possibilité de couvrir le montant du nouveau bien, votre banque complètera le prêt relais par un crédit immobilier classique et de longue durée : c’est ce qu’on appelle un crédit relais adossé ou associé. Vous remboursez ensuite dans la période de relais, l’assurance et les intérêts du prêt relais, et les mensualités de crédit mobilier.

Pour les 2 types de prêts relais, vous pouvez faire un remboursement en « entière franchise », bien que cela soit moins courant sur les prêts relais secs : vous ne payez l’assurance de prêt que pendant la durée du prêt relais, les intérêts sont différés et payés à la vente du bien, avec un capital. Cependant, ce type de remboursement est plus coûteux, car les indemnités de retard eux-mêmes génèrent des intérêts.

Et si vous ne vendez pas votre propriété ?

La banque entoure les relais de quelques précautions. Donc, vous avez une année, renouvelable une fois, afin de vendre votre propriété. De même, elles ne gardent dans leurs calculs qu’une certaine valeur de la propriété : si vous vendez à un coût inférieur, ce n’est pas une mauvaise surprise.

Afin d’accélérer les ventes, mais vous pouvez :

  • Étudier le marché immobilier. Pour deux propriétés équivalentes localisées dans le même secteur proposé à 2 coûts différents, le plus coûteux sera forcément plus difficile à vendre ! Pour mettre à jour votre prix de vente, n’hésitez pas à consulter un professionnel (ex. : agent immobilier) ;
  • Effectuer des travaux : ceci permet de mettre en valeur votre bien pour attirer les acquéreurs. Choisissez des décors neutres afin qu’ils puissent se projeter.
Quitter la version mobile